Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cathy HUNE

Shakespeare : le marchand de Venise

21 Février 2014, 09:43am

Publié par cathy hune

J'ai uniquement lu la pièce du Marchand de Venise car elle a fait l'objet d'un film où mon acteur préféré joue un rôle important.

Je ne reviendrais pas sur l'histoire mais sur quelque uns des thèmes abordés :

- l'antisémitisme : les chrétiens haissaient les juifs. Ce juif : Shylock n'aime pas les Chrétiens et particulièrement Antonio car celui-ci  prête sans intérêt. Sa fille se sauve avec un chrétien, ce qui ne fait que développer son sentiment de vengeance et de  colère. Alors quand Shylock voudra se faire rembourser son billet, il exigera qu'Antonio lui donne une livre de chair et il sera impitoyable jusqu'à parjurer sa religion juive qui interdit la vengeance et risquer sa vie et ses biens.

- les relations père/fille. La fille de Shylock part avec un chrétien et quitte son père. Non seulement elle insulte sa famille, son père qui la chérissait et le vole mais aussi elle renie sa religion et sa famille pour une raison bien falacieuse : l'amour. La haine de son père pour les chrétiens était justifiée mais pas celle de sa fille vis à vis de sa personne.

- les femmes : Elles sont représentées comme des putes, des saintes, des docteurs de loi : femmes intelligentes et cultivées même visionnaires. Elles n'hésitent pas à tromper leur monde pour arriver à leurs fins. Portia, se déguise en docteur de la loi et transforme le procès du billet à l'avantage d'Antonio en trouvant une faille dans le billet. Le Doge donc la loi n'avait rien vu. Elle le fait par amour et loyauté envers son mari qui est l'ami/amant d'Antonio.

Shylock est une victime de la haine, de la tromperie et mais aussi de lui-même.

J'ai bien aimé cette pièce qui est encore d'actualité aujourd'hui.

Commenter cet article