Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Cathy HUNE

Yannis Kondos : Justifications

8 Décembre 2015, 10:28am

Publié par cathy hune

Comme si je ne savais pas où je suis je parle

sans arrêt du ciel et de toi.

Je suis dans la terre, enfoui jusqu'au cou,

effrayé, blême, boule de chagrin.

Les couleurs sont encore belles.

Surtout les ombres de ton corps.

Comme si je ne savais pas où je suis je projette

des voyages. Caché derrière la porte

j'attends le juge et le commissaire.

La mer vient tout recouvrir, et nous nageons

déjà au large. Mais quand je te vois je fleuris.

Du bois brûlé surgissent des feuilles.

Comme si je ne savais pas où je suis je t'embrasse

désespérément, comme si je partais pour la guerre.

Dans mon rêve tout le temps je vois Karyotàkis

qui me sourit d'un air complice.

Un rideau blanc se déchire et me révèle

un jardin plein de pommiers et d'anges.

Comme si je ne savais pas où je suis je continue

ce poème rouillé, tandis que ma maison

est déjà la proie des flammes.

Commenter cet article